L’essai de DomTomAuto : le nouveau MAZDA CX-5

Aujourd’hui je me prépare à faire mon introduction dans le monde des japonais. Pour cela je me rends chez Soreva Saint-Denis (qui, rappelons-le, représente les marques Mazda, Subaru, Ssangyong, Isuzu, Aixam à La Réunion). Rentrons donc dans le vif du sujet, je vais tester pour l’occasion le tout nouveau MAZDA CX-5. J’ai demandé à essayer ce modèle, non pas car c’est l’un des plus gros de la gamme mais tout simplement car il est considéré comme étant le porte drapeau de la marque. C’est donc avec beaucoup de curiosité que je récupère mon modèle d’essai.

 

Une prestation haut de gamme

Le modèle d’essai est habillé d’un magnifique rouge brillant spécifique. Commençons avec l’extérieur, la face avant de ce SAV japonais est agressive. On retrouve alors une grande calandre en nid d’abeilles, plutôt imposante. Les phares avant, affûtés et fins, sont composés de feux full LED, le capot quant à lui se creuse progressivement pour se retrouver sur la ligne de séparation des feux et de la calandre centrale, ce qui accentue le côté sportif que le CX-5 veut avoir. A l’arrière au contraire c’est plutôt doux, tout en rondeur. On retrouve des Feux LED également. Les lignes sont fluides (à mon avis d’amateur bien sur), de visu cela ferait penser à l’arrière d’une citadine. Certains éléments comme la « double mono sortie » d’échappement (une sortie de chaque côté en clair) et de belles jantes bi-ton en 19 pouces, rappellent l’allure sportive de ce SAV.

 

A l’intérieur, on retrouve des sièges blanc en cuir perforé (électriques sur notre version d’essai). On aurait pu s’attendre à un intérieur futuriste avec peut-être une multitude de boutons etc, mais il n’en est rien, au contraire. C’est sobre, épuré, mais surtout la qualité de fabrication est vraiment surprenante. Qu’il s’agisse du coffre ou des places arrières, l’espace proposé est plus que convenable. De plus, il est équipé de deux ports usb à l’avant ainsi que deux à l’arrière, ce qui ravira nos passagers. Le système sono Bose à 10 hauts parleurs permet de réellement apprécier notre musique en conduisant.

 

Mazda CX-5

Une conduite douce mais ferme

Sur le tableau de bord l’écran tactile (uniquement à l’arrêt) de 7 pouces transmet les images de la caméra de recul avec les deux vues simultanées (recul et 360) lorsque l’on active la marche arrière. Le menu général (réglages, communication, média, etc.) est basic mais très simple à utiliser avec la molette située sur la console centrale. Tout le menu que l’on voit à l’écran peut être au choix dirigé avec la molette ou avec les boutons adéquats sur la console. Parmi les aides à la conduite on retrouve le régulateur de vitesse (réglable au volant) ainsi que l’avertisseur de franchissement de ligne et le système d’antipatinage (tous deux déconnectables par un bouton). L’ affichage tête haute, qui lui apparaît directement dans le pare-brise indique bien sur la vitesse, mais également l’avertisseur d’angle mort, ce qui est un plus lorsque nous sommes en ville, sur la quatre voies etc.

 

Au volant de ce petit nouveau, la conduite est vraiment souple, agréable. Le système skyactiv de Mazda montre son savoir-faire. Le système skyactiv technology permet de garder la nervosité et les performances du moteur tout en diminuant la consommation et le poids embarqué du véhicule. Technologiquement parlant, c’est une merveille. Dans les routes sinueuses le système va nous permettre d’avoir un maximum de puissance et de motricité le plus tôt possible sans devoir aller chercher haut dans les tours/minutes et voir la jauge d’essence diminuer. De plus, le train avant de ce nouveau CX-5 est incisif et malgré sa hauteur de caisse, l’effet de roulis ne se fait quasiment pas sentir dans les virages. La boite de vitesse Mazda que je ne connaissais pas du tout est plutôt fluide concernant les changements de vitesse, ce qui contribue à l’agrément de conduite. Le mode sport présent sur ce modèle permet une réactivité plus courte de la direction ainsi que de l’accélérateur, le son du moteur devient également légèrement plus roque à la sortie des échappements.

 

Mazda CX-5

En bref

Belle surprise en somme. C’est le premier modèle de cette marque que j’essaie, et je me laisserais même tenter à l’idée d’en avoir un. Le rapport qualité/prix défie sévèrement la concurrence. En effet sa qualité de fabrication est à la hauteur de la concurrence européenne. Son utilisation devient réellement vite intuitive, très rapidement on a l’impression de conduire notre voiture de tous les jours et d’avoir nos habitudes grâce à son ergonomie.

 

On aime

Sa qualité de fabrication

Son utilisation intuitive

Son espace à bord

 

On aime moins

Les reprises de la boite auto sur la 4 voies

L’absence de palettes au volant

L’absence d’un mode 4 roues motrices

 

Informations de notre modèle d’essai :

Options : Pack Sélection

Prix : 44 650€ (TTC clés en main)

Energie : Essence

Puissance : 194 chevaux

Coffre : 506 à 1377 litres

Gabarit (L x l x h): 4,56m x 1,84m x 1,68m

 

 Ludovic BEGUE

Mazda CX-5