Confinement – Déplacements en voiture : retour sur ce qui est autorisé !

conduite-nocturne-pixabay

Il faut avoir un motif valable pour pouvoir se déplacer en voiture en ce temps de confinement. Voici le point sur ce qui est autorisé ou non !

 

Etre à plusieurs en voiture

Il est tout à fait possible de se déplacer à plusieurs dans la même voiture, mais seulement afin d’effectuer les déplacements autorisés. Il s’agit, par exemple, emmener les enfants en garde alternée chez l’autre parent, conduire une personne âgée chez le médecin, etc. Attention ! Il est interdit de faire les courses à plusieurs.

Dans ce cas, chaque passager doit avoir une attestation de déplacement dérogatoire dûment remplie. Elle est à télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur. A défaut, vous risquez une amende allant jusqu’à 200 euros.

 

Contrôle routier

Les forces de l’ordre demandent aux conducteurs de coller leur attestation de déplacement sur la vitre arrière de la voiture afin d’éviter tout contact. Les conducteurs doivent, par ailleurs, présenter leur pièce d’identité sur la vitre avant.

 

Continuer à pratiquer le covoiturage

Le covoiturage est possible pour les déplacements autorisés, mais pour un seul passager.

Dans le même contexte, si vous devez travailler, mais n’avez pas le permis, votre conjoint ou conjointe peut vous accompagner. Dans l’attestation, vous devez cocher dans la catégorie des motifs familiaux impérieux. Munissez-vous de votre attestation de déplacement professionnel.

>>> A lire aussi : Coronavirus : confinement et circulation en voiture

Emmener un enfant malade chez le médecin

Les deux parents n’ont pas l’autorisation d’emmener son enfant malade chez le médecin. Un seul parent est autorisé à le faire pour limiter les risques.

 

Emmener et récupérer la voiture chez le garagiste

Seules les réparations urgentes sont autorisées. Ainsi, vous devez cocher la case « déplacements pour effectuer des achats de première nécessité » sur l’attestation sur l’honneur de déplacement dérogatoire.

>>> A lire aussi : Coronavirus : confusion totale pour les enseignes d’entretien automobiles

Prendre un taxi ou un VTC

Durant le confinement, vous avez le droit de vous déplacer en taxi ou en VTC. Cependant, « aucun passager ne peut s’asseoir à côté du conducteur, mais la présence de plusieurs passagers est admise aux places arrières« , a précisé un arrêté publié le 20 mars dernier.

Par ailleurs, la voiture doit en permanence être aérée. Quant au conducteur, il doit faire un nettoyage désinfectant du véhicule au moins une fois par jour. Par ailleurs, veillez à bien respecter les gestes barrières, comme se les mains avant et après être monté dans la voiture, tousser dans votre coude, etc.

>>> A lire aussi : Coronavirus : quels impacts pour les taxis et les VTC ?