Bajaj défie le marché avec « Qute »

Bajaj a lancé au mois d’avril 2019 une voiture, baptisée « Qute ». Son prix défi toute concurrence.

 

Lancement de la « Qute »

 

Créé en 1945, Bajaj, dont le siège social est à Pune en Inde, a débuté son activité en important des tricycles Vespa. Douze ans plus tard, l’industriel indien a produit ses propres tricycles et scooters. Dans les années 80 et 90, ce groupe industriel a commencé une étroite collaboration avec le japonais Kawasaki, en produisant des motos.

 

Actuellement, Bajaj capitalise sur un demi-siècle d’expérience en mécanique. Il a lancé une petite voiture à quatre roues, quatre portières et quatre places, baptisée « Qute » (‘cute’ en anglais ou ‘mignonne’ en français).

 

Sous le capot

 

La « Qute » n’a pas vocation à parcourir de longues distances. Elle est ainsi faite pour des petits déplacements en ville.

 

Cette petite citadine, pesant 449 kg à vide, repose sur une solide structure en acier soudé. Son propriétaire peut la charger jusqu’à 300 kg. Son moteur se trouve sous la banquette arrière des passagers et dispose d’un monocylindre de 216 cc à 4 soupapes. Il est doté d’une injection électronique et d’un refroidissement liquide. Doté d’un double allumage, il délivre ainsi 14 chevaux (9,9 kW) à 5 500 tr/min et 19,6 Nm de couple à 4 000 tr/min. En termes d’émissions de CO2, la « Qute » produit 66 gms/km, soit une émission de dioxyde de carbone moindre.

 

Moins de trois litres aux 100 km

 

La « Qute » est l’une des voitures qui consomment le moins, soit un litre de carburant pour parcourir 35 km. Son réservoir de 8 litres permet ainsi une autonomie de près de 280 km. Sa boîte de vitesses est robotisée et comporte 5 rapports. Son levier se trouve au milieu du tableau de bord.

 

Cette mini-voiture a une dimension lui permettant de se garer là où les autres renoncent. En effet, elle mesure 2752 mm de long, 1312 mm de large et 1652 mm de haut.

 

En partenariat avec Global Motors Madagascar, le constructeur indien a inauguré une usine d’assemblage de tuk-tuk à Madagascar. La « Qute », quant à elle serait déjà homologuée aux Pays-Bas, dans la catégorie des quadricycles lourds. Elle est aussi idéale pour rouler à La Réunion, relate vroum.info.

 

Enfin le prix de la « Qute » défie toute concurrence. Neuve, elle coûte  à partir de 5 000 euros.