Retour aux 90 km/h : les départements concernés

pneu-pixabay

Nombreux sont les départements qui envisagent le retour des 90 km/h sur certaines routes.

 

Le retour des 90 km/h 

Les départements concernés en Métropole sont : Allier (03), Aube (10), Cantal (15), Charente (16), Corrèze (19), Côte d’Or (21), Creuse (23), Hérault (34), Indre (35), Indre-et-Loire (37), Jura (39), Loiret (45), Maine-et-Loire (49), Haute-Marne (52), Orne (61), Bas-Rhin (67), Haute-Saône (70), Sarthe (72), Seine-et-Marne (77), Deux-Sèvres (79), Essonne (91).

 

Le maintien des 80 km/h

Doubs (25), Loire-Atlantique (44), Mayenne (53), Vendée (85), Territoire de Belfort (90).

Cette liste est non-exhaustive.

 

Une décision qui appartient aux départements

Cette décision de revenir aux 90 km/h revient aux présidents de départements, comme l’avait indiqué Edouard Philippe. Dans Le Figaro, André Acary, président (LR) de Saône-et-Loire, avait indiqué qu’aujourd’hui, tout est fait pour que « notre responsabilité soit engagée » et « je ne bougerai pas une oreille si on n’y voit pas plus clair ».

De son côté, Me Michel Benezra, spécialiste du droit routier a assuré qu’il faut avoir bafoué certaines règles pour qu’il y ait des poursuites pénales, « or la loi permet justement cette dérogation de passer du 80 à 90 km/h », a-t-il insisté.

Me Jehanne Collard affirme de son côté que si un avocat souhaite contester le retour d’une route à 90 km/h, « il faudra justifier que la route en question est accidentogène et que la vitesse est la cause exclusive du drame ».

Pour l’heure, aucune décision n’a été prise pour La Réunion.