Vendre sa voiture : attention aux arnaques les plus courantes

vente-voiture-arnaques-andreas160578-Pixabay

Dans la vie d’un automobiliste, il y a 100 % de chance qu’il se retrouve face à un arnaqueur. Quelles sont les arnaques les plus courantes ? Comment trouver la bonne parade ?

 

Le faux chèque de banque

Il faut savoir vérifier l’authenticité du chèque de banque en appelant soi-même l’agence émettrice sans se fier au n° inscrit sur le chèque. Si la transaction se déroule un week-end, demandez une copie du chèque, et faites les vérifications pendant les heures ouvrables. Comme le conseille Caradisiac, ce qui est encore mieux, c’est de faire appel à une solution  de type Depopass (proposée par La Centrale.fr), une méthode de paiement digitalisée.

 

La demande de documents

Ne jamais transmettre de copie de carte grise ou de contrôle technique. Les informations concernant votre véhicule y figurent et peuvent être exploitées. Si l’acheteur demande des informations, il faut lui donner le strict essentiel comme l’immatriculation, la date de première mise en circulation, l’énergie

 

Le paiement supérieur à la valeur du véhicule

Dans ce genre de cas, l’acheteur annonce qu’il a un chèque de banque qu’il aurait dû utiliser pour une autre transaction, mais qui est d’une somme supérieure. Il demande alors au vendeur de lui rembourser la différence. Un conseil tout simple : ne jamais accepter ce genre de demande ! Jamais !

 

Le faux virement

Déjà, il faut éviter les virements bancaires, sauf si vous êtes sur de pouvoir en vérifier l’origine, et déterminer si le compte est approvisionné depuis un certain temps.