Vers la fin du cuir dans les voitures ?

cuir-interieur-SplitShire-Pixabay

Pour ses futurs modèles, Mini a indiqué ne plus vouloir de cuir d’origine animale dans l’habitacle… Les autres constructeurs, vont-ils suivre cette ‘tendance’ ?

« Nous sommes convaincus que… »

Oliver Heilmer, responsable du design chez Mini, explique dans le média britannique Autocar, que la marque considérait que le cuir n’était pas une matière responsable et durable. Comme le rapporte à son tour Caradisiac, il s’agit pourtant d’un équipement très apprécié chez les fans de mécanique, sachant que 54 % des Mini vendues au Royaume-Uni en 2020 comportaient du cuir.

« Nous sommes convaincus que nous aurons des produits modernes et de grande valeur sans cuir », assure M. Heilmer. Ce dernier pourrait se retourner vers des matériaux recyclés ou une nouvelle matière naturelle comme le liège, vu notamment sur le concept Urbanaut, et que Mazda utilise déjà avec son MX-30.

 

Une nouvelle génération de client

Ainsi, cette démarche devrait faire tiquer les nouveaux clients faisant partie de cette génération plus sensible quant à l’environnement et à la cause animale. Après les voitures électriques, sans doute que d’ici quelque temps, la suppression du cuir se généralisera chez les géants de l’automobile. Qui plus est, il s’agit d’un important geste symbolique rappelant celui du monde de la mode qui est en guerre avec la fourrure d’origine animale.